Pustianaz von Priel

Même méthode dès 1985[Retour sommaire]

Constantin Cheynet

En 1985, c'est-à-dire une année avant les premières transformations du nom Cheynet en Cheynet de Beaupré, on retrouve la même méthode d'ajout de mentions marginales pour transformer la famille Pustianaz en Pustianaz von Priel.

Madame Angèle Pustianaz a ainsi été transformée en Baronne Angèle Pustianaz von Priel, descendante des familles Borghèse et de La Rochefoucault[1]

On est frappé par la similitude de l'écriture et du texte entre la mention marginale d'Angèle Pustinanaz et celle de Constantin Cheynet. De plus, pourquoi l'auteur de ces falsifications a-t-il besoin de préciser le nom du père et pourquoi son âge est-il ainsi rectifié ?

 

 

Similitude de l'écriture dans les mentions marginales[Retour sommaire]

Mention marginale sur l'acte de naissance d'Angèle Pustianaz

Angèle Pustianaz

 

Mention marginale sur l'acte de décès de Constantin Cheynet

Détail mention margianle Constantin Cheynet

 

A contracté mariage à LYON le 25 Avril 1958 avec : Jean Marc René Cheynet

Rectifié par décision de Mr le Procureur de la République en date du 8-03-1985 en ce sens que le nom du père est PUSTIANAZ VON PRIEL. Ses prénoms sont Franz Joseph Henricus Marie, il est âgé de 26 ans et non de 28. Le nom de la mère est ZIULU Marie Geneviève et non SIOLO Geneviève.

Ajaccio le 28-3-85

Le greffier

 

Rectifié par décision du Procureur de la République de Lyon en date du 26 mars 1986 en ce sens que : “Le nom patronymique est : CHEYNET de BEAUPRE”

Le vrai nom du père[Retour sommaire]

Acte de décès de Guiseppe PustianazSur l'acte de naissance d'Angèle Pustianaz, son père a signé Puistianaz Guiseppe bien que l'employé de mairie ait francisé le nom en Joseph Pustianaz.

Sur l'acte de decès de 1983[2], Guiseppe s'appelle toujours Pustianaz et non Pustianaz von Priel. Il est de profession "cleaner" et son père était "farmer".

On voit par ailleurs sur les registres d'immigration Australiens[3], que le père d’Angèle Pustianaz qui se prénommait Guiseppe, sa femme Dorotea et leur fille Sonia (la demi-soeur d'Angèle) s’appelaient tous Pustianaz et non Pustianaz von Priel lors de leur arrivée en Australie le 11 avril 1954.

Fiche d'arrivée en Australie du père Guiseppe Pustianaz[4]

Guiseppe Pustianaz

 

Fiche d'arrivée en Australie de la demi-soeur Sonia[5]

Sonia Pustianaz

 

Le vrai nom de la grand-mère[Retour sommaire]

L’acte de décès de Guiseppe Pustianaz montre que le nom de jeune fille de sa mère était Eufemia SANDRI et non pas Maria Antonia Elisabeth Euphemia d’ADDA. Guiseppe Pustianaz n’avait donc aucun lien de parenté avec les Borghese et les de La Rochefoucauld.

Notes et références[Retour sommaire]

1. Arbre d'ascendence d'Angèle Pustianaz sur le site geneanet.org par fratnernelle.org

2. Archive de l'état de Victoria, en Australie

3. Archives nationales australiennes

4. Fiche d'arrivée en Australie du père Guiseppe Pustianaz – identifiant n°1467632

5. Fiche d'arrivée en Australie de Sonia Pustianaz – identifiant n°5914451