Cheynet de Beaupré ?

À la mémoire de tous les Cheynet dont l’honneur a été atteint depuis 30 ans en falsifiant et en souillant leur nom.

« La famille Cheynet est absolument roturière. » Association d'entraide de la noblesse française[1], 17 mai 2016.

Présentation

L'affaire Cheynet de Beaupré est une affaire majeure de falsification d'état-civil.

Vous trouverez sur ce site :

 

       

Actualité du 15 novembre 2019 : CENSURE de notre site web

Le 15 novembre 2019, l'hébergeur OVH du site de l’association de défense du patronyme Cheynet a fermé sans préavis le site https://cheynet.xyz/ en nous indiquant :
« Une ordonnance rendue par le président du TGI de Paris nous a été notifiée ce jour. Nous sommes donc contraint de suspendre votre service cheynet.xyz. »

L’association de défense du patronyme Cheynet dénonce une censure invraisemblable de son site internet et de sa liberté d’expression.

Rappelons que dans son délibéré du lundi 3 décembre 2018, le Tribunal Correctionnel de Dijon avait reconnu que « [...] la création d'un site internet pour y exposer le fruit de recherches faites à la suite du changement de ce nom par certains membres d'une même famille poursuit un but légitime. [...] l'enquête a été faite avec sérieux. » Extrait.

Nous avons pu malgré tout ré-ouvrir ce site dès le 16 novembre.

Le nom Cheynet « de Beaupré », une pure invention contemporaine

Nous avons désormais la preuve que le nom Cheynet de Beaupré n'a jamais existé avant 1987. En effet, Marc Cheynet de Beaupré a avancé, comme ultime preuve de l’existence d’une famille Cheynet de Beaupré et de sa noblesse, un document classé aux archives départementale de l’Ain sous la cote AD 42 B3. Cette cote était soit-disant l'« Ordonnance des élus de Bresse du juillet 1768 portant enregistrement des lettres de confirmation de noblesse de mars 1768 ».

Consulté en 2018, le responsable des archives de l’Ain nous a indiqué que la cote en question n’avait aucun rapport avec un quelconque avocat au parlement de la Dombes puisqu’il s’agit de registres d’audiences de la Chambre du Trésor de la Dombes entre 1635 et 1647.

D’autre part, des recherches effectuées aux archives de l’Ain ne nous ont pas permis de trouver un seul document comportant le patronyme Cheynet, mais seulement un Cheynel qui n'a rien à voir avec notre famille.

Il n'existe donc absolument aucune archive authentique connue mentionnant le nom Cheynet de Beaupré et nous pouvons en déduire que ce nom à particule est une pure invention de Marc Cheynet de Beaupré.

Notes et références

1. Site web de l'Association d'Entraide de la Noblesse Française (ANF)